Quand les animateurs se rencontrent

Pour conclure la semaine de formation BAFA le vendredi 13 avril, la session d’approfondissement sur les activitĂ©s physiques et sportives de loisirs dans le cycle de la petite enfance, les futurs animateurs ont construit un projet autour des thèmes de la cohĂ©sion et du fair-play. Il s’agit d’une mise en situation conçue Ă  la manière d’une rencontre dans le cadre de l’accueil des enfants, toutefois, c’est avec joie que les stagiaires du BPJEPS Animation Sociale (Brevet Professionnel de la jeunesse, de l’Éducation Populaire et du Sport) se prĂŞtent Ă  l’expĂ©rience.

Les deux diplĂ´mes n’octroient le mĂŞme statut. En effet, le BAFA correspond Ă  l’animation volontaire, un engagement personnel et citoyen plutĂ´t qu’un engagement professionnel, et qui s’effectue dans les ACM (Accueil Collectif Mineur). A l’inverse, le BPJEPS valide une dĂ©marche d’animation professionnelle, le titulaire est amenĂ© Ă  intervenir auprès des publics en situation de fragilisation, de handicap, ou de perte d’autonomie. Lors de la rencontre, il ne s’agit pas pour les participants de revenir sur l’organisation et l’investissement des stagiaires du BAFA. Au contraire, les deux formations se destinent Ă  encadrer des activitĂ©s de sports et de loisirs, de ce fait, l’Ă©vĂ©nement profite Ă  tous et leur permet de prendre des repères concrets Ă  propos de l’organisation et du dĂ©roulement.

En ce jour, le gymnase de Navenne se découpe en de multiples ateliers, divisés entre des questionnaires à thèmes ainsi que des activités d’habileté qui combinent sport et loisir. Les groupes de deux et de trois passent successivement aux ateliers de devinettes, portant sur des photos de lieux, des dessins (jeu du pictionary), de l’observation comme pour le jeu des différences ; épreuve de lancer de frisbee, chamboule-tout se présentant comme un bowling miniature, parcourt où l’un des pieds des deux participants est lié… Chacun de ces exercices ludiques sont prévus pour développer certains raisonnements et habiletés chez les enfants.

La dernière activitĂ© a pour objectif de faire participer l’ensemble du groupe. Un alphabet codĂ© en lettres et symboles, de petites feuilles carrĂ©es sur lesquelles les lettres sont inscrites, leur sont prĂ©sentĂ©s. Ils doivent reconstituer une phrase dont le thème est le vivre ensemble, point central qui lie cohĂ©sion et fair-play, en composant avec les feuilles et Ă  partir du code donnĂ©. Il en rĂ©sulte ce slogan, « seul on va plus vite, ensemble on va plus loin », qui s’avère ĂŞtre thème de la semaine de formation BAFA. La rencontre se dĂ©roule dans la bonne humeur unanime, les futurs animateurs Ă  la mise en Ĺ“uvre font montre de volontĂ© et d’assurance. La journĂ©e prend fin avec un goĂ»ter rĂ©unissant tous les stagiaires, et prĂ©cède la remise du diplĂ´me BAFA.

Alex Delagoutte – web reporter